28/03/2018

L’Association Régionale de l'Ingénierie d'Aquitaine (ARIA) a choisi le salon AQUIBAT pour organiser le Prix de l'Ingénierie.
Ce prix de l’Ingénierie 2018 a notamment pour objectif de mettre en lumière l’importance grandissante de l’Ingénierie dans des projets toujours plus techniques et qui doivent donc intégrer une multitude d’aspects à la fois réglementaires, structurels et liés à l’environnement.

Ce prix a récompensé un projet pour lequel la mission d’ingénierie s’est avérée prépondérante par sa technicité et son caractère innovant.

Ainsi GEOTEC a été récompensée pour son projet : Citadelle de BLAYE - Maîtrise d’Œuvre des travaux de confortement des falaises et remparts.

Maître d’Ouvrage : Ville de Blaye

Maîtrise d’œuvre : GEOTEC Bordeaux pour les falaises ; Architecte DUPUIS-LE MARECHAL pour les remparts

Les remparts de la citadelle de Blaye et ses ouvrages de défense édifiés le long de la Gironde présentent des désordres liés à l’érosion des falaises calcaires sur lesquels ils reposent. La ville de Blaye a décidé d’engager des travaux de confortement et de drainage pour restaurer les remparts et consolider les falaises. Le groupement GEOTEC (BET géotechnique) et DUPUIS-LE MARECHAL (architecte) a été désigné pour assurer la maîtrise d’œuvre de ces travaux.

Compte-tenu des dimensions hors-norme du site et des forts enjeux paysagers, l’équipe de projet a décidé de créer au moyen d’un drone un modèle 3D virtuel de la citadelle et de l’utiliser, en complément des levés de terrain, à tous les stades des missions d’ingénierie : pour le diagnostic des instabilités rocheuses, pour la conception et le dimensionnement des ouvrages de confortement et de drainage, pour le métrage des travaux de restauration… En phase travaux, il est prévu des levés successifs pour contrôler l’avancement et assurer le récolement des ouvrages.

Cette approche innovante ne remplace pas l’indispensable travail de terrain. Elle offre cependant aux ingénieurs géotechniciens et aux architectes une vision réaliste 3D du milieu et un support très efficace pour concevoir et visualiser les solutions et les présenter au Maître d’Ouvrage.

1. Levé photogrammétrie par drone.

2. Création d’un modèle 3D virtuel de la citadelle (image solide) : nuage dense de points géo référencés texturés + maillage triangulaire3D.

3. Analyse de la stabilité des masses rocheuses à partir des levés de terrain et du modèle 3D -  Calculs des volumes des compartiments mis en jeu.

4. Dimensionnement des ouvrages sur la base de supports topographiques extraits du modèle 3D.

5. Définition et localisation précises des travaux de confortement.

A venir pour le printemps 2018 : La prochaine étape du projet est la mise au point du marché de travaux. Une fois le marché attribué, le dispositif sera à nouveau utilisé pour le contrôle et le récolement des travaux.